Petite Section

Les programmes de Petite, Moyenne et Grande Section

1.       S’approprier le langage.

Le langage oral est la base des apprentissages de l’école maternelle.  L’enfant apprend quotidiennement de nouveaux mots à travers les chansons, les textes et livres lus, et les comptines dont le sens est appris et expliqué par les enseignants.   L’enfant acquiert également progressivement la syntaxe de la langue française à travers les échanges avec les enseignants et avec ses camarades pendant les activités de la journée ou des séances d’instructions particulières.  À la fin de l’école maternelle, l’enfant utilise les principales classes de mots (articles, noms, verbes, adjectifs, adverbes, et  prépositions) et est capable de produire des phrases complexes.

A la fin de l’école maternelle,  l’enfant est capable de :

• comprendre un message et agir ou répondre de façon pertinente.

• nommer avec exactitude un objet, une personne ou une action ressortissant à la vie quotidienne.

• formuler, en se faisant comprendre, une description ou une question.

• raconter, en se faisant comprendre, un épisode vécu inconnu de son interlocuteur, ou une histoire inventée.

• prendre l’initiative de poser des questions ou d’exprimer son point de vue.

2.       Découvrir l’écrit.

La découverte de l’écrit se fait progressivement et par étape. En premier, l’enfant travail sur les sons de la parole et les acquisitions du principe alphabétique qui se font pendant l’écoute de textes que l’enseignant lit puis explique.  L’écriture commence dès la petite section ou l’enfant s’exprime par le dessin avec une variété de taille et de support.  La moyenne section correspond à l’apprentissage du graphisme, où l’enfant apprend à faire des boucles, des ponts, des vagues, des triangles, et à recopier les lettres bâtons (lettres majuscules).  En grande section,  l’enfant sait écrire son prénom en script et l’écriture en attaché est également apprise.

A la fin de l’école maternelle,  l’enfant est capable de :

• identifier les principales fonctions de l’écrit.

• écouter et comprendre un texte lu par l’adulte.

• connaître quelques textes du patrimoine, principalement des contes.

• produire un énoncé oral dans une forme adaptée pour qu’il puisse être écrit par un adulte.

• différencier les sons.

• distinguer les syllabes d’un mot prononcé, reconnaître une même syllabe dans plusieurs énoncés.

• faire correspondre les mots d’un énoncé court à l’oral et à l’écrit.

• reconnaître et écrire la plupart des lettres de l’alphabet.

• copier en écriture cursive, sous la conduite de l’enseignant, de petits mots simples dont les correspondances en lettres et sons ont été étudiées. 

• mettre en relation des sons et des lettres.

• écrire en écriture cursive son prénom.

3.       Devenir élève

Devenir élève est une étape progressive dans laquelle l’enfant apprend à reconnaitre ce qui le distingue des autres. L’élève apprend à vivre en collectivité, à respecter les règles et à devenir de plus en plus autonome tout en participant dans les activités scolaires. Une attention particulière est apportée  vers le respect de la personne et des biens d’autrui, ainsi que l’obligation de se conformer aux règles dictées par les adultes.  

A la fin de l’école maternelle,  l’enfant est capable de :

• respecter les autres et respecter les règles de la vie commune.

• écouter, aider, coopérer, demander de l’aide.

• éprouver de la confiance en soi, contrôler ses émotions.

• identifier les adultes et leur rôle.

• exécuter en autonomie des tâches simples et jouer son rôle dans des activités scolaires.

• dire ce qu’il apprend.

4.       Agir et s’exprimer avec son corps

Les activités physiques sont essentielles au développement moteur, sensoriel et intellectuel de l’enfant. Les activités en salle de motricité sont organisées autour de trois axes : la motricité de locomotion (sauter, grimper, rouler), manipulation (lancer, faire rouler), communication (Jacques a dit) et d’expression (jeux chantés).

A la fin de l’école maternelle,  l’enfant est capable de :

• adapter ses déplacements à des environnements ou contraintes variés.

• coopérer et s’opposer individuellement ou collectivement, accepter les contraintes collectives.

• se repérer et se déplacer dans l’espace.

• s’exprimer sur un rythme musical ou non, avec un engin ou non ; exprimer des sentiments et des émotions par le geste et le déplacement.

• décrire ou représenter un parcours simple.

 5.       Découvrir le monde

Toutes les occasions sont bonnes pour découvrir le monde, explorer d’autres cultures, aider les enfants à développer leur raisonnement de cause à effet, et les intéresser à faire des expériences scientifiques.  L’enfant apprend à nommer, classer, décrire et échanger son point de vue pendant des activités spécifiques qui répondent à la curiosité insatiable des enfants.  La semaine de la Francophonie en Mars est également l’occasion pour l’enfant d’explorer d’autres cultures si présente dans notre petite école internationale.   

A la fin de l’école maternelle l’enfant est capable de :

• reconnaître, nommer, décrire, comparer, ranger et classer des matières, des objets selon leurs qualités et leurs usages.

• connaître des manifestations de la vie animale et végétale, les relier à de grandes fonctions : croissance, nutrition, locomotion, reproduction.

• connaître et appliquer quelques règles d’hygiène du corps, des locaux, de l’alimentation.

• nommer les principales parties du corps humain et leur fonction, distinguer les cinq sens et leur fonction.

• repérer un danger et le prendre en compte.

• utiliser des repères dans la journée, la semaine et l’année.

• situer des événements les uns par rapport aux autres.

• dessiner un rond, un carré, un triangle.

• comparer des quantités, résoudre des problèmes portant sur les quantités.

• mémoriser la suite des nombres au moins jusqu’à 30.

• dénombrer une quantité en utilisant la suite orale des nombres connus.

• associer le nom de nombres connus avec leur écriture chiffrée.

• se situer dans l’espace et situer les objets par rapport à soi.

• se repérer dans l’espace d’une page.

• comprendre et utiliser à bon escient le vocabulaire du repérage et des relations dans le temps et dans l’espace.

6.       Percevoir, sentir, imaginer, créer

Les activités artistiques sont essentielles dans notre école.  A travers la peinture, le coloriage, le dessin, et également la musique,  l’enfant découvre des nouvelles matières et des techniques qui incitent la créativité des élèves. Le but des activités artistiques est de continuer à aider l’enfant à s’exprimer et de d’éveiller son regard sur l’art et la musique.   L’imagination de l’enfant s’enrichit ainsi que ses connaissances, il éprouve des émotions et enrichie ses capacités d’expression.

A la fin de l’école maternelle l’enfant est capable de :

• adapter son geste aux contraintes matérielles (instruments, supports, matériels).

• utiliser le dessin comme moyen d’expression et de représentation.

• réaliser une composition en plan ou en volume selon un désir exprimé.

• observer et décrire des œuvres du patrimoine, construire des collections.

• avoir mémorisé et savoir interpréter des chants, des comptines.

• écouter un extrait musical ou une production, puis s’exprimer et dialoguer avec les autres pour donner ses impressions.